Actualités SNPRM RH Salarié
26 Juil 18

L’Express Emploi: S’installer au Canada. D’une province à l’autre, une seconde expatriation

Publié le

Quitter l’est pour l’ouest (ou inversement), c’est un peu comme changer de pays… Ceux qui ont relevé le défi témoignent.

C’est en parcourant en train et bateau les 5 000 kilomètres qui séparent Montréal de Nanaimo, sur l’île de Vancouver, que Myriam Verzat a pris toute la mesure de l’immensité et de la diversité de son pays d’adoption : « Une traversée magique de quatre jours – des grands lacs de l’Ontario aux immenses plaines du Manitoba et de la Saskatchewan, des Rocheuses à l’Alberta, et enfin l’arrivée sur le Pacifique – qui a permis une transition douce vers une nouvelle vie », raconte la jeune femme.

ATTACHE TA TUQUE >> Le Canada au-delà des clichés: recevez chaque semaine notre newsletter gratuite en vous inscrivant ici

Arrivée en 2011 dans la métropole québécoise, pour un stage de fin d’études de trois mois chez Creo, un outil numérique d’éducation, elle est immédiatement emballée : « Montréal est une ville extraordinaire avec beaucoup de libertés et de possibilités ». C’est l’occasion pour cette ingénieure de formation de laisser libre court à ses envies et de se projeter dans une nouvelle carrière : « J’ai pu évoluer vers ce qui me tenait à coeur, la vulgarisation scientifique à travers l’art ». Femme engagée, elle rencontre son futur mari, un enseignant canadien, sous une tente du mouvement des Indignés contre le système capitaliste. Six années et un bébé plus tard, le couple aspire à une vie plus calme, en adéquation avec son récent statut de parents. Le mari de Myriam trouve un poste permanent….

S’installer au Canada. D’une province à l’autre, une seconde expatriation